Planter des semis surélevés

Marche à suivre pas à pas

Les bacs à semis surélevés sont très pratiques. Il est ainsi facile de cultiver différentes plantes en évitant mal de dos et tour de reins. De plus, ces potagers en hauteur ont de nombreux avantages: ils offrent un microclimat particulièrement favorable ainsi qu’un terreau particulièrement nutritif. De plus, vous pouvez les installer où vous le souhaitez, y compris dans des endroits non adaptés aux cultures comme sur des surfaces pavées ou dans de très petits jardins. Vous pouvez choisir différents matériaux pour les construire (bois, osier, modules spéciaux en plastique ou en bois massif), vous pouvez aussi bâtir vous-même le cadre pour mieux l’assortir à votre jardin. Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses.

Important: Le meilleur moment pour installer un bac à semis surélevé est l’automne ou le début du printemps.

Niveau: Connaissances de base.

Étape 1 – Préparer le sol

  •  

     

     

    Choisissez pour placer votre bac à semis un endroit ensoleillé et l’orienter nord-sud. Si vous voulez monter un cadre en clinkers, bâtissez tout d’abord un fondement solide en gravier et commencez par une rangée de briques de construction, surélevez ensuite d’env. 80 cm avec les clinkers. Vous pouvez aussi construire un cadre avec un autre matériau de votre choix dans la taille voulue, par ex. 1,2 m x 2 m.

    Astuce:

    Placez au fond du bac un fin grillage métallique sur toute la surface afin d’éviter l’accès aux campagnols.

  • Étape 2 – Ajouter un film alvéolé

     

     

     

    Afin d’éviter que les bords ne se dégradent à cause de l’humidité, revêtez les bords avec un film alvéolé. De plus, il est conseillé de placer sur le grillage au sol encore du non-tissé afin d’éviter la prolifération des mauvaises herbes.

    Astuce:

    Marquez préalablement sur le film la hauteur des différentes couches de remplissage, cela facilitera votre travail.

  • Étape 3 – Empiler le bois mort et les plaques herbeuses

     

     

     

    C’est le moment de poser la première couche à en accumulant du bois mort et des déchets verts jusqu’à environ 20 cm de hauteur, rajoutez par-dessus une couche de plaques herbeuses d’env. 15 cm de haut côté vert vers le bas puis appuyez fermement.

  • Étape 4 – Remplir avec des feuilles et des déchets verts

     

     

     

    Pour la troisième couche, utilisez des feuilles mortes et des déchets verts sur 20 cm de haut. Alternez les deux matières et ne tassez pas.

  • Étape 5 – Remplir avec du compost et du terreau de jardin

     

     

     

    Étalez enfin sur la couche souple de feuilles du terreau semi-mûr. Vous pouvez aussi utiliser du fumier bien décomposé. Cette couche doit être de 15 cm de haut et étalée de manière homogène. La décomposition du compost produit de la chaleur, la croissance des légumes est ainsi plus rapide. Etalez enfin du terreau de jardin à base de compost fin sur une hauteur de 25 cm.

    Astuce:

    Si vous êtes à proximité d’une écurie, n’hésitez pas à utiliser du crottin de cheval à la place du compost. En effet, le crottin de cheval bien décomposé est très bénéfique à la croissance des plantes.

    Les différentes couches d’un semis surélevé

    Couche 5 La plus haute Mélange de compost fin et de terreau de jardin

    Couche 4 Compost semi-mûr ou fumier bien décomposé

    Couche 3 Feuilles et déchets verts légèrement décomposés

    Couche 2 Plaques herbeuses, côté herbe vers le bas

    Couche 1 La plus basse Bois mort (branchages et tiges coupés) et déchets verts

  • Étape 6 – Faire les plantations

     

     

     

    Il faut maintenant planter de jeunes plants de légumes, de préférence en culture mélangée. Si vous avez aménagé le semis en automne, vous pouvez cultiver le printemps suivant, dès février, des légumes précoces (par ex. des sortes de salades précoces) sous un film de non tissé ou sous un support spécial en forme de tunnel à installer sur le bac à semis surélevé.

    Astuce:

    Etant donné que les bacs à semis surélevés sont particulièrement riches en nutriments notamment pendant les deux premières années, il est recommandé de cultiver des plantes très gourmandes en éléments nutritifs comme par ex. les tomates ou les concombres. Pendant ces deux années, vous n’avez pas besoin de fertiliser votre semis surélevé.