Protection des plantes

Règles de base:

Pour lutter contre les pucerons, différentes stratégies et méthodes sont possibles. En fonction de l’ampleur de l’invasion, la réponse pourra être professionnelle, écologique, chimique ou en faisant appel à des trucs de ménagère ou en utilisant leurs prédateurs naturels.

Quelle que soit la méthode que vous choisissez, vous trouverez les produits qu’il vous faut chez OBI. Réagissez énergiquement, débarrassez vos plantes d’intérieur ou d’extérieur des pucerons! En plus, prenez les mesures préventives adaptées pour mener la vie dure aux pucerons et ceci pour longtemps. Nous vous montrons comment procéder.

1. Voici comment identifier les pucerons

  •  

     

     

    Avec les escargots, les pucerons sont les parasites les plus communs dans votre jardin. Notre conseiller vous explique aussi comment procéder pour lutter contre les escargots. Les pucerons quant à eux ne mesurent que quelques millimètres et sont selon leur espèce, rouge foncé, verts, blancs ou noirs. Ce sont des insectes qui vivent en société et qui prolifèrent de manière exponentielle. Les pucerons vivent en petits groupes ou en larges colonies sur des jeunes pousses de feuilles ou de tiges où ils se délectent de sève. Ces petits parasites restituent presque immédiatement une partie de la sève qui recouvre alors les plantes envahies d’un film visqueux appelé miellat. En cas d’invasion prolongée, la fumagine se développe sur le miellat et noircit les parties des feuilles attaquées. À ce stade avancé, il faut rapidement prendre des mesures pour remédier à l’action des pucerons qui par succion endommage les plantes. De plus, les pucerons risquent de se multiplier.

  • 2. Trouver un endroit peu propice aux parasites

     

     

     

    Les plantes saines sont dotées de mécanismes de protection naturels leur permettant de lutter contre les pucerons. Si les plantes se sentent bien chez vous, vous réduisez le risque d’une attaque de pucerons. Dès que vous aménagez un jardin potager ou d’ornement, vous pouvez prendre une première mesure contre les pucerons. Sélectionnez les plantes de manière à ce que leurs conditions optimales de croissance soient réunies du point de vue de la lumière, de la composition du sol et de la valeur pH. Un test pH rapide vous aide à déterminer l’acidité de votre sol. Si le sol n’est pas assez acide, vous pouvez abaisser la valeur pH en utilisant un engrais contenant de l’ammoniac, du souffre ou sulfate de fer. Si vous voulez au contraire augmenter la valeur pH, vous pouvez enrichir le sol en chaux. Vous pouvez influencer les caractéristiques du sol en amendant le sol avec des produits à base d’écorces comme du mulch d’écorces ou des terreaux spéciaux. Vous donnez ainsi à vos plantes des conditions idéales de croissance et prévenez ainsi les attaques de pucerons.

  • 3. Les bons engrais qui mènent la vie dure aux pucerons

     

     

     

    Si vous fertilisez vos plantes avec les mauvais produits ou au mauvais moment, cela peut entraîner une croissance trop rapide se traduisant par des tiges trop frêles et fragiles. Ce sont de telles plantes qui attirent tout particulièrement les pucerons. Si vous souhaitez lutter contre les pucerons, il est essentiel de choisir l’engrais qui convient. Pour fertiliser leurs plantes beaucoup de jardiniers ne jurent que par le compost que vous pouvez produire vous-même facilement à partir de vos déchets verts. En effet, le compost contient des matières permettant d’augmenter légèrement la valeur pH de votre sol. Il est ainsi déconseillé de fertiliser avec du compost les plantes ne supportant pas le calcaire comme les rhododendrons. En utilisant des copeaux de corne d’OBI, vous ne pouvez pas vous tromper. De plus, ils contiennent de l’azote dont toutes les plantes ont besoin pour une croissance vigoureuse des racines et des tiges. Le secret est le bon dosage de l’engrais, il est ainsi recommandé d’utiliser un chariot d’épandage ou un épandeur notamment dans les grands jardins.

  • 4. Habitats pour leurs ennemis naturels

     

     

     

    Les pucerons ont beaucoup d’ennemis naturels dans votre jardin que vous pouvez renforcer de manière ciblée. Les ichneumonidés, les dermaptères (ou perce-oreilles), les syrphes et les coccinelles adorent dévorer les pucerons et sont des alliés de choix dans votre lutte contre les pucerons. Vous pouvez commander ces auxiliaires naturels chez OBI et vous les faire livrer directement chez vous. Vous pouvez aussi attirer vous-même les auxiliaires en construisant un hôtel à insectes: il vous suffit de percer des trous avec une perceuse dans un morceau de bois et de l’installer dans votre jardin. En hiver, les auxiliaires se sentent particulièrement bien sous une couche de mulch d’écorce ou de bois haché. Vous pouvez faire d‘une pierre deux coups en protégeant ainsi vos plates-bandes en hiver tout en prenant soin de vos auxiliaires pour mieux lutter contre les pucerons.

  • 5. Trucs de ménagère contre les pucerons

     

     

     

    Lorsque vous voulez lutter contre les pucerons, vous avez besoin de quelques outils utiles pour vous aider dans votre lutte contre les parasites. Des recettes faciles à réaliser peuvent vous aider contre les petites attaques de pucerons. Vous pouvez par exemple faire macérer des orties dans un pot rempli d’eau pendant quelques jours pour en faire une sorte de purin d’orties. Il vous suffit ensuite de répandre ce liquide sur les plantes infestées avec un arrosoir. De même, vous pouvez également chasser les pucerons en utilisant un mélange d’orties, de sel, d’ail ou du savon de potasse qui vous faites bouillir dans de l’eau. Vaporisez ensuite ce mélange sur les plantes en utilisant un atomiseur ou vaporisateur adéquat. Avant de passer aux grands moyens, vous pouvez d’abord tout simplement évacuer les pucerons par lavage des plantes infestées au tuyau d’arrosage, douchette.

  • 6. Lutter contre les pucerons de manière professionnelle

     

     

     

    Si vous voulez lutter contre des attaques plus massives de pucerons avec efficacité et professionnalisme, vous devez savoir comment choisir le bon insecticide ou produit phytosanitaire. Selon l’ampleur de l’attaque de parasites, vous pouvez opter pour des produits phytosanitaires écologiques qui épargnent les auxiliaires ou pour des insecticides chimiques capables de venir à bout de colonies massives de parasites. Pour épandre les produits contre les parasites, utilisez de préférence des pulvérisateurs en vente dans vos centres OBI voire même, en cas de nécessité, un simple brumisateur que vous utilisez pour humidifier vos plantes. Attention à n’utiliser ensuite ces vaporisateurs uniquement pour la lutte contre les parasites pour ne pas faire la confusion avec d’autres substances. Après l’emploi, lavez-les toujours soigneusement. Vous pouvez utiliser les restes de produits fortement dilués (1:10) sur des surfaces déjà traitées. Conservez toujours vos produits phytosanitaires fermés dans leur emballage d’origine et hors de la portée des enfants.

  • 7. Prévenir vaut mieux que guérir

     

     

     

    Si votre jardin est bien entretenu avec les bons produits et les outils adaptés, les pucerons ne seront certainement jamais un problème pour vous. Vous pouvez ainsi intervenir en amont pour empêcher la prolifération des parasites et ainsi ne pas investir de temps et d’argent pour y remédier. Cependant, il ne doit pas manquer l’équipement de base (vaporisateurs mais aussi produits phytosanitaires écologiques ou classiques) à votre cabane de jardin ou à votre cave, il faut en effet y recourir en cas de nécessité. Vous pouvez miser aussi bien sur des produits phytosanitaires écologiques que sur des produits professionnels dont l’efficacité est prouvée. Vous trouverez tout ce qu’il vous faut pour lutter contre les attaques parasites dans nos centres OBI.