Protéger son étang de jardin

Marche à suivre détaillée

Les plantes vivaces autochtones dont les parties superficielles meurent en hiver supportent les températures hivernales au-dessous de zéro. Pour celles-ci aucune mesure de protection n’est donc nécessaire. Il n’en va pas de même des plantes originaires des régions tropicales dépourvues de racines ainsi que de certains nénuphars particulièrement fragiles. À de telles températures, elles ne résistent pas et doivent donc hiverner à l’abri du gel. Si vous n’avez pas d’endroit où les faire hiverner pendant les mois d’hiver, vous devez veiller à n’acheter que des plantes résistantes au froid pour votre étang.

  • Étape 1 – Hivernage des plantes

     

     

     

    Les plantes vivaces autochtones dont les parties superficielles meurent en hiver supportent les températures hivernales au-dessous de zéro. Pour celles-ci aucune mesure de protection n’est donc nécessaire. Il n’en va pas de même des plantes originaires des régions tropicales dépourvues de racines ainsi que de certains nénuphars particulièrement fragiles. À de telles températures, elles ne résistent pas et doivent donc hiverner à l’abri du gel. Si vous n’avez pas d’endroit où les faire hiverner pendant les mois d’hiver, vous devez veiller à n’acheter que des plantes résistantes au froid pour votre étang.

    Astuce:

    Ne taillez pas les graminées d’étang à tiges creuses trop ras en hiver. Lorsque les tiges sortent trop de la surface gelée des émanations gazeuses peuvent se produire provoquant des infiltrations d’air.

  • Étape 2 – Installer un dispositif antigel

     

     

     

    Un dispositif antigel électrique est une solution confortable pour éviter que la surface de votre étang ne gèle complètement et que les poissons ainsi que tous les animaux aquatiques ne soient pas suffisamment alimentés en oxygène. Vous pouvez aussi faire fondre de temps à autre la glace en utilisant un pot rempli d’eau chaude. Vous pouvez également placer une gerbe de paille dans l’eau avant que l’eau ne gèle complètement, dans ce cas, l’oxygène pénètrera à travers les tiges creuses de la paille prévenant le gel.

    Astuce:

    Lorsque des poissons ou d’autres animaux peuplent votre étang, vous devez absolument éviter que sa surface ne gèle complètement pour que l’eau reste suffisamment oxygénée. Contrôlez régulièrement le bon fonctionnement de votre système antigel en évitant de piétiner la glace.

  • Étape 3 – Enlever les installations

     

     

     

    Vous devez en hiver démonter et retirer tous les appareils et dispositifs d’éclairage de votre étang afin que ni le système électrique ni les joints ne soient endommagés. Tous les éléments amovibles et la robinetterie doivent être soumis à une maintenance soigneuse puis stockés à l’abri du gel. Videz les tuyaux et les conduites d’eau afin que l’eau n’y gèle et ne les fissure.

    Astuce:

    Conservez les pompes et les filtres dans des baquets remplis d’eau afin que les joints restent souples et ne se dessèchent pas.

  • Étape 4 – Tendre un filet

     

     

     

    L’accumulation de feuilles ou autres débris végétaux dans l’étang peut menacer l’équilibre nutritionnel de votre étang. Il est donc très important d’éviter que des dépôts trop importants ne se forment en hiver. Un filet de récupération est donc très utile. Vous pouvez le fixer à des poteaux solidement plantés dans le sol ou à des piquets de tente. De plus, il empêchera les rapaces et les chats de faire des proies faciles.

    Astuce:

    Un filet ne remplace pas un grillage de sécurité autour de l’étang. Assurez-vous en hiver aussi de la sécurité de votre étang afin qu’aucun enfant ni animal domestique ne s’y noie.