Réaliser une allée de jardin et la paver en 7 étapes

À savoir

Une allée de jardin permet de relier la maison à différents points du jardin, par exemple, à l’abri de jardin, au garage, à la tonnelle etc… Il faudra prévoir une fondation en gravier, en pierraille ou en sable, ceci sur bonne épaisseur afin que votre allée ne se déforme pas au cours des années et qu’elle résiste aux aléas du temps. La profondeur de la fondation va dépendre des conditions climatiques de votre région, plus le climat est rude et plus la fondation doit être profonde.

Commencez par choisir le genre de pavés que vous voulez poser. Il faudra les choisir en fonction de l’utilisation de l’allée. Qu’il s’agisse d’une allée carrossable ou d’une allée piétonnière, les pavés devront avoir une épaisseur compatible avec les différents types d’utilisation. Les collaborateurs OBI vous conseilleront volontiers.

Si votre allée doit avoir un caractère écologique vous pouvez utiliser des pavés écologiques, à engazonnér ou des pavés drainants. Ce faisant vous contribuerez activement à ne pas agrandir la surface d’imperméabilisation des sols  de votre région.

Avant d’acheter vos pavés, il faudra choisir également le calepinage: doit-il être fonctionnel et simple à poser? ou posé en arrêtes de poisson, ou plutôt réalisé avec des pavés de différents formats et couleurs et posés de façon artistique pour donner à votre allée un caractère unique et personnel. Ce sont des questions importantes qui demandent des réponses précises avant l’achat.

  • Étape 1 – Piquetage du parcours et d‘excavation

     

     

     

    Le pavement des allées demande une préparation minutieuse, un calcul précis du besoin en matériel (surtout pour les parcours courbés). Quelle longueur et quelle largeur doivent-elles avoir? Faut-il faire des courbes ou préférer un parcours droit? Commencez par faire un schéma à l’échelle du parcours que vous aurez choisi et le besoin en matériel pour le réaliser.

    Commencez le piquetage du parcours à l’aide de piquets en bois et de ficelle – veillez à ce que la hauteur de la ficelle soit constante. Vous pouvez maintenant commencer l’excavation. Pour une allée courte une bêche suffira, par contre pour un parcours plus long, il vaut mieux louer une petite pelleteuse. La profondeur d’excavation pour une allée piétonnière doit être de 30-35 cm. Selon les conditions climatiques et l’usage pour lequel elle est prévue la profondeur pourra aller jusqu’à 60-90 cm - par exemple en région de montagne ou si votre allée doit être carrossable. En creusant, veillez à ce que le fond de la tranchée soit stable et solide. Il faudra ensuite compacter avec une dameuse.

    Calculez d’après les mesures que vous avez effectuées préalablement le besoin en pavés et le nombre de mètres cubes de gravier ou de pierraille. N’oubliez pas de planifiez également une surface d’entreposage des matériaux suffisamment grande. Pensez à économiser vos forces en prévoyant cet emplacement le plus près possible de votre chantier, ceci vous évitera d’innombrables pénibles transports à la brouette.

  • Étape 2 – Poser les bordures

     

     

     

    Les bordures délimitent  les deux côtés de l’allée. Elles peuvent avoir un rôle décoratif non négligeable mais elles sont également  déterminantes pour assurer la tenue et la stabilité de l’ouvrage. Il faudra assurer en premier lieu la stabilité de la bordure. Pour ce faire vous devrez les enchâsser dans une semelle de béton d’environ 10-20 cm posée sur une couche de gravier. Posez le premier élément de bordure et enfoncez-le dans la semelle de béton en tapant légèrement avec un maillet en caoutchouc et contrôlez la planéité en l’alignant sur le cordeau que vous aurez préalablement tendu.  Ajouter du béton au dos de la bordure jusqu’au tiers environ de sa hauteur pour assurer sa stabilité. Laisser prendre légèrement le béton avec de continuer de la même manière en encastrant les éléments l’un dans l’autre – respectez les instructions du fabricant concernant le béton indiquées sur l’emballage.

  • Étape 3 –Préparer le lit de pose de gravier

     

     

     

    Quand le béton de la bordure aura durci vous pourrez commencer à préparer le lit de pose de l‘

    allée. Le gravier ou la pierraille jusqu’au calibre de 32 mm est le matériau idéalement utilisé. Selon la profondeur de la tranchée, la remblayer à hauteur de 10-30 cm, étaler uniformément le gravier avec un râteau en lui donnant une déclivité d’au moins 2% (en partant d’un édifice) et compactez avec une plaque vibrante.

    Sur cette couche compacte de gravier vous ajouterez une couche de 4 à 5 cm de sable ou, pour les dalles écologiques et alvéolées, de gravillon (calibre 2-5 mm). Nivelez cette couche en vous aidant de rails en métal que vous aurez mis à niveau. Pour cette opération raclez le gravier avec une latte en bois qui posera à droite et à gauche sur les rails en métal que vous aurez disposés auparavant et mis à niveau. Prenez en considération la perte de hauteur d’env. 1 cm après compactage de cette couche.  Après cette opération il ne faudra plus fouler la zone, (si nécessaire comblez les inégalités).

    OBI conseil:

    Si vous ne possédez pas de plaque vibrante le service de location des machines OBI est à votre disposition.

  • Étape 4 –La pose des pavés

     

     

     

    Avant de commencer la pose tendez un cordeau qui vous servira de guide et ayez votre niveau à bulle à portée de main pour pouvoir contrôler en permanence que l’alignement et la déclivité soient corrects. C’est en tenant compte de ces deux données que l’eau de pluie pourra s’évacuer dans la direction voulue évitant ainsi la formation de flaques.

    Poser maintenant les pavés les uns contre les autres sur le lit de sable en laissant un joint de 3-5 mm. Au besoin rectifiez la planéité avec un maillet en caoutchouc. Pour garder un espace régulier entre les pavés vous pouvez utiliser des cales ou des croisillons.

  • Étape 5 – Couper les pavés et les dalles

     

     

     

    La coupe des pavés est pratiquement inévitable si l’on veut avoir une surface régulière. Pour cette opération il faudra disposer d’un coupe-pavé à guillotine ou d’une meuleuse diamant. Vous pouvez louer ces machines dans votre centre OBI. Une planification minutieuse, un gabarit et un calepinage simple réduiront grandement cette opération délicate.

    Pour procéder au découpage du pavé, tracez d’abord la ligne de coupe à suivre et poser le pavé sur la machine. Le coupe-pavé mécanique fonctionne sans courant électrique et sans bruit mais n’assure pas une ligne de coupe franche aux longues pierres très épaisses. Pour ces dernières une meuleuse conviendra mieux. Elle coupe avec précision toutes les épaisseurs de pierre mais elle a un niveau sonore élevé et occasionne beaucoup de poussière. Pour ces raisons il faudra mettre cette machine en œuvre sur une surface facile à nettoyer.

  • Étape 6 – Combler les joints - drainage

     

     

     

    Pour éviter la détérioration de votre revêtement et en assurer la stabilité il faudra procéder au jointoiement des pavés. Pour cette effectuer cette opération deux façons de procéder sont possibles:

    1. Combler les joints avec du sable

    Si vous voulez utiliser du sable ou du gravier (2-3 mm), commencez par garnir la surface avec le matériau choisi puis faites-le pénétrer dans les joints en effectuant des balayages successifs. Les joints comblés avec du gravier seront plus perméables, ceci est indiqué si des pavés de grandes dimensions ont été utilisés. Si vous utilisez du sable veillez à répéter l’opération de jointoiement régulièrement car en s’évacuant, l’eau de pluie produit une certaine érosion des joints.  Si vous désirez des joints blancs utilisez du sable quartzique, si au contraire vous préférez les joints noirs optez alors pour du sable de basalte.

    2. Joints maçonnés

    Les joints maçonnés présentent l’avantage de faciliter l’entretien du pavement. Les mauvaises herbes ne pourront pas y pousser. Il faudra toutefois utiliser une masse compatible avec le type de pavés utilisé, la largeur des joints et la couche de fond.  Avant l’achat informez-vous sur les différents produits disponibles et respectez les indications du fabricant.

    Les pavés écologiques constituent un cas particulier. En effet, ces pavés sont élaborés à partir de matériau à pores ouverts permettant à l’eau de s’infiltrer non seulement par les joints mais également par la structure elle-même du pavé. Les pavés alvéolaires à engazonner présentent une grande ouverture, respectivement de grands joints de différents aspects. Pour toutes les sortes de pavés drainants on utilise du gravier à joints pour justement permettre un drainage optimal.

  • Étape 7 – Compacter le revêtement

     

     

     

    Pour terminer votre travail il faudra compacter votre nouveau pavement à l’aide d’une  plaque vibrante. Pour éviter de détériorer la surface il faudra tout d’abord éliminer tous les restes de matériau à joints et doter la plaque vibrante d’une une semelle en matière synthétique. Après le passage de la plkaque, si besoin est, procédez à un nouvel apport de sable et dispersez-le comme décrit précédemment.

    Avec une préparation minutieuse, les bons outils et les conseils de pose en 7 étapes de OBI, vous obtiendrez une allée impeccable, qui correspondra certainement à vos attentes.

    OBI Bau- und Heimwerkermärkte Systemzentrale (Schweiz) GmbH s’efforce dêtre précis jusque dans les détails mais décline toute responsabilité en cas d’utilisation erronée et de montage non conforme aux instructions indiquées. En réalisant vos projets veillez à votre sécurité personnelle en utilisant si nécessaire un équipement de protection. Les travaux électrotechniques doivent être effectués exclusivement par une personne qualifiée. Ne réalisez aucun travail si vous n’êtes pas expérimenté en la matière.