Aperçu des chauffages au sol

Bon à savoir:

Le chauffage au sol peut être utilisé en complément d’un système de chauffage existant ou comme chauffage principal. Que vous deviez choisir un chauffage au sol au moment de la construction ou en rajouter un plus tard – vous devez choisir le type de système le mieux adapté à votre bâtiment et bien sûr à votre revêtement de sol.

Dans le présent guide, nous vous donnons un aperçu des avantages et inconvénients des systèmes électrique ou hydraulique pour faciliter votre choix. Vous apprendrez à installer un chauffage au sol électrique dans notre guide en 6 étapes du même nom.

  • 1. Avantages du chauffage au sol

     

     

     

    Les radiateurs classiques chauffent l’air, ce qui provoque une circulation dans la pièce – l’air chaud monte, se refroidit puis redescend et ainsi de suite. Cette circulation soulève la poussière et assèche l’air. De plus, l’air chaud reste au niveau du plafond et le sol froid.

    Les chauffages au sol, par contre, chauffent par en bas en diffusant une chaleur rayonnante agréable et homogène. Cela est particulièrement favorable aux personnes sensibles et allergiques car l’air ne s’assèche pas et aucune poussière n’est en suspension dans l’air. La plus grande partie de la chaleur se  maintient au sol. Autres avantages du chauffage au sol: gain de place substantiel. Contrairement aux radiateurs, le chauffage au sol ne tient pas de place dans la pièce. Il peut être aisément associé à quasiment tous les revêtements de sol.

  • 2. Comparatif des chauffages au sol électrique ou hydraulique

     

     

     

    Les systèmes de chauffage au sol sont disponibles en deux variantes: électrique ou hydraulique. La couche chauffante se compose de câbles de chauffage fixés à des filets autoadhésifs. Ces câbles sont disponibles en rouleaux dans diverses dimensions et sont simples et rapides à poser. Ce système convient de préférence à de petites surfaces telles que la salle de bain. Ce système étant particulièrement plat, il n’est pas utile de relever le niveau des portes ni des seuils pour les installer. En général, on distingue des modèles différents en fonction du type de revêtement utilisé, pierre, chape de béton, carrelage ou bois comme parquet ou stratifié.

    Les chauffages au sol hydrauliques chauffent la pièce via des tuyaux  placés sur des nattes en tissu déroulantes autoadhésives et dans lesquels circulent de l’eau chaude. Vous pouvez les installer sur de grandes surfaces à l’intérieur ou sous une plaque de béton. En principe, ils se connectent sans problème à votre système de chauffage existant. Un limiteur de température de retour vous permet de réguler vos systèmes, ce qui nécessite une  mise en route plus longue largement compensé par des coûts de fonctionnement plus faibles.

  • 3. Chauffage au sol à accumulation ou direct

     

     

     

    Vous pouvez choisir soit un chauffage au sol à accumulation soit un chauffage au sol direct. Le premier se charge pendant la nuit et diffuse la chaleur pendant le jour. Vous pouvez régler l’accumulation de chaleur via un contrôleur de charge. Concernant les chauffages électriques, la capacité d’accumulation dépend fortement de la chape de votre sol et de ses matériaux. Il n’est pas possible de régler la diffusion de chaleur des chauffages à accumulation comme les chauffages classiques  à accumulation de nuit. Par conséquent, après la phase de charge c.-à-d. le matin, le sol peut être très chaud et le soir très froid, ce qui rend indispensable un chauffage d’appoint direct.

    Le chauffage direct est une bonne alternative aux systèmes par accumulation. Il est facile d‘en régler la diffusion de chaleur et, grâce aux systèmes actuels performants, il peut être installé facilement même sans chape sous différents revêtements de sol. Les coûts de fonctionnement sont cependant plus élevés qu’avec des chauffages à accumulation.

  • 4. Quels revêtements de sol sont-ils les mieux adaptés pour un chauffage au sol?

     

     

     

    Grâce aux systèmes performants actuels, les chauffages au sol peuvent être installés sous presque tous les revêtements de sol. Il faut cependant tenir compte de l’épaisseur du revêtement, plus il est épais plus les coûts de chauffage sont élevés – la résistance thermique du revêtement est en effet décisive. Le matériau choisi doit être également pris en compte. Le bois a par exemple une résistance thermique plus importante que le carrelage de sorte que la chaleur a plus de mal à le traverser. Les espèces de bois durs comme le chêne, le noyer ou le cerisier sont plus adaptés que les bois tendres ayant tendance à se dilater et à se contracter  rapidement comme l’érable ou le hêtre.

    Par contre, le carrelage et la pierre naturelle conduisent la chaleur rapidement et de manière homogène. La plupart des revêtements plastifiés ainsi que la moquette se prêtent aussi bien à ce type de chauffage dans la mesure où ils ne comportent pas de revers en mouse ni d’autres éléments isolants incompatibles avec le chauffage au sol. Le stratifié et le parquet sont d’autres solutions envisageables mais leur résistance thermique est un peu plus élevée que le carrelage ou les moquettes. Les conseillers de votre centre OBI sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions à ce sujet.

  • 5. Rajouter un chauffage au sol: les options possibles

     

     

     

    Si vous souhaitez installer un chauffage au sol a posteriori, cela ne pose en général aucun problème. En effet, les matériaux actuels sont très minces et peuvent être installés directement sur le sous-sol existant – l’installation de faible hauteur permet l’utilisation de la plupart des revêtements de sol.

    Vous pouvez installer aussi bien des chauffages électrique qu’hydraulique. Tenez compte cependant que les systèmes hydrauliques peuvent être raccordés très facilement au circuit de chauffe existant.

    Il est aujourd’hui simple de rajouter un chauffage au sol de sorte que les coûts sont relativement faibles. En fonction du produit, une installation peut coûter de 80 à 120 Euro le m². Viennent s’ajouter les coûts d’achat des tuyaux de raccord et les frais de démontage et de mise au rebus des anciens appareils de chauffage.

    Les chauffages au sol peuvent être utilisés aussi bien pour une nouvelle construction que pour la rénovation ou l’assainissement d’anciens bâtiments. Une fois installé, il diffuse une chaleur homogène dans toute la maison.