Poser un carrelage de sol en 9 étapes

Bricoleur et bricoleuse dans une chambre où des carrelages sont à poser - à l’arrière-plan il y des cartons avec des carrelages et des outils divers.

Le carrelage est un revêtement de sol solide, facile à entretenir et attrayant. Il convient à pratiquement toutes les pièces de la maison, que ce soit à la cuisine ou à la salle de bains, mais également au salon, aux chambres ainsi qu’à la cave et au garage.
Si vous voulez poser vous-même votre carrelage les conseils mentionnés ci-dessous vous indiqueront les règles à observer pour obtenir un bon résultat final.
Commencez par choisir soigneusement les carreaux adaptés à vos besoins. L’aspect et la couleur sont bien sûr importants mais d’autres critères le sont également, comme par exemple la classe de glissance et de résistance. Les carreaux glacés sont dans la classe de résistance 5. Pour un usage faible ou modéré comme par ex. dans la salle de bains vous pouvez opter pour une classe de résistance 3, pour une chambre, un salon, une cuisine ou une terrasse la classe 4 sera plus appropriée. Pour le garage il faut impérativement opter pour un carrelage de la classe 5. Pour l’extérieur votre choix se portera sur des carreaux supportant le gel.
Les collaborateurs OBI se feront un plaisir de vous conseiller et de vous orienter sur le bon produit.

En déterminant le besoin en carreaux prenez les chutes et les cassures en considération, calculez un supplément de 10% et un paquet en plus à conserver pour d’éventuelles réparations ultérieures.
Il vous faudra aussi une colle de carrelage compatible avec le support. Pour les sols à supports instables ou en cas de chauffage au sol choisissez une colle flexible. Les autres matériaux comme le mortier à joints et la couche de fond doivent également être compatibles entre eux et provenir si possible d’un seul et même fabricant.
En tous les cas respectez impérativement les instructions d’utilisation indiquées par le fabricant.

1 - Étape par étape 2 - Liste du matériel
3 - Liste des outils
Le support est doté d’une couche de fond par la bricoleuse.

Étape 1 - Préparer le support avant la pose

Commencez par nettoyer soigneusement la surface à carreler pour la débarrasser de la graisse et autres impuretés. Le support doit être propre, sec, exempt de poussière, solide et plan.
Veillez particulièrement à la planéité du sol surtout si vous utilisez des carreaux de grand format. Si nécessaire utilisez un enduit de ragréage autolissant (respectez l’épaisseur maximale indiquée sur l’emballage). Préparez le mélange dans une auge selon les proportions indiquées mélangez soigneusement à petite vitesse avec un malaxeur monté sur votre perceuse. Versez ensuite la masse sur le sol et nivelez avec raclette en caoutchouc. Appliquez en commençant par l’angle le plus éloigné de la porte.
Après le temps de séchage indiqué par le fabricant, qui peut être de quelques heures à quelques jours, appliquez une couche primaire sur les supports absorbants et poreux comme par ex. les mortiers à base de ciment, et une couche primaire de profondeur. Sur les supports non absorbants comme le béton ou sur les surfaces lisses appliquez une couche d’adhérence. Dans les locaux humides comme la salle de bains ou la buanderie appliquez une couche d’étanchéité. Les collaborateurs OBI vous conseillent volontiers à ce propos.

Schèma pour la pose parallèle des carreaux.

Étape 2 - Techniques de pose - la pose droite

Les techniques de pose les plus utilisées sont la pose droite et la pose en diagonale. Vous trouverez plus d’informations dans notre petit guide pratique OBI pose.
Si vous êtes débutant optez plutôt pour la pose parallèle car plus facile à mettre en œuvre.
Déterminez d’abord le centre da la pièce : en chambres perpendiculaires, mesurez le milieu de parois et tracez au crayon directement sur le sol les 2 lignes principales qui partent du milieu des côtés et qui se croisent au centre du local.
Posez en commençant par le milieu de la plus longue des deux lignes et en suivant le tracé. Vous pouvez commencer par un carreau entier en posant exactement son milieu sur la ligne ou en posant le bord du carreau sur la ligne. Poursuivez la pose le long de la ligne en direction de la paroi opposée (forme de L à l’envers). Si la paroi comporte le même carrelage que le sol disposez les carreaux de façon à ce que les joints forment une ligne continue et si possible ou si c’est le cas respectez la continuité des joints avec le carrelage des locaux adjacents.

Il est conseillé de poser la première rangée de carreaux à sec de chaque côté du tracé en laissant l’espace correspondant aux joints entre les carreaux. Marquez ensuite le point de départ, recueillez les carreaux et commencez la pose définitive collée. Suite à l’étape 4.

Schéma pour la pose diagonale des carreaux.

Étape 3 - Techniques de pose – Pose en diagonale

La pose en diagonale est plus exigeante mais elle présente l’avantage d’améliorer les imperfections architectoniques et d’agrandir optiquement une pièce tout en lui donnant un certain cachet.
Déterminez ici aussi le centre de la pièce en traçant les 2 axes principaux qui partent du milieu des côtés et qui se croisent au milieu. Tracez maintenant les diagonales. Pour cela tracez les bissectrices des angles droits formés par l’intersection des axes principaux. Les diagonales doivent former des angles à 45° (axe transversal).
Commencez la pose de la première rangée à l’intersection de 2 diagonales en positionnant l’angle du carreau sur le milieu de la ligne la plus longue. Vous pouvez poser les carreaux bords à bords ou en posant le milieu d’un carreau exactement sur la ligne. Poursuivez la pose de la deuxième ligne du milieu vers l’extérieur, toujours en partant du milieu du carreau ou en posant un côté le long de la ligne. Cela veut dire que seulement les carreaux qui suivent la ligne se posent angle contre angle, les autres se posent bords à bords.

Poser les deux premières lignes à sec. Si tout est correct, marquez le point de départ, recueillez les carreaux et procédez à la pose collée.

Bricoleur structure la colle à l’aide d’un peigne.

Étape 4 - Étaler la colle

Le mode de pose est choisi, la chape est propre et bien sèche, la pose peut démarrer. Commencez par préparer la colle selon les indications indiquées sur l’emballage. Mélanger soigneusement la masse avec votre perceuse munie d’un malaxeur jusqu’à l’obtention d’une masse lisse et homogène.
Attendez quelques instants et étalez régulièrement sur une surface d’environ 1 m2 et sur une épaisseur de 5 à 10 mm avec une taloche. Passez ensuite le peigne à colle. La largeur des dents du peigne dépend de la structure arrière et de la taille des carreaux :

  • chant jusqu’à 100 mm: 6 mm
  • 100 à 200 mm: 8 mm
  • 200 à 300 mm: 10 mm
  • à partir de 300 mm: 12 mm

Travaillez votre surface par petites parcelles (1 – 1,5 m²) pour pouvoir poser les carreaux avant que la colle ne durcisse.

Pour les carrelages d’extérieur en céramique, en pierre naturelle et pour les plaques d’habillage il faut enduire de colle également le dos du carreau et le passer au peigne à colle.

Bricoleur colle des carreaux au lit de colle.

Étape 5 - Coller les carreaux

Poser les carreaux dans le lit de colle et frappez très légèrement avec un maillet en caoutchouc en faisant attention à ne pas les enfoncer dans la colle. Utilisez les carreaux en mélangeant les conditionnements, cela permettra de réduire au maximum les légères différences de teinte qui peuvent apparaître d’un paquet à un autre. Contrôlez de temps en temps la bonne adhérence des carreaux en essayant de les soulever (80% de la surface du carreau doit être recouverte de colle, 100% pour les pierres naturelles). Procédez à cette opération tant que la colle reste malléable, vous pourrez ainsi apporter des corrections si nécessaire.

Les sillons dans la colle à l’arrière des carreaux doivent transversaux par rapport aux sillons de colle du sol. Veillez à maintenir une largeur de joint suffisante et constante (minimum 2 mm, voir les indications du fabricant). Ceci est nécessaire afin de d’équilibrer les mouvements et les tensions qui peuvent se produire sous l’effet des écarts de température et des vibrations. Pour maintenir un écart régulier utilisez des croisillons de grandeur correspondante à la largeur voulue.
Il faudra enlever les croisillons qui se trouvent à la hauteur des carreaux avant de garnir les joints. Si les croisillons sont plus profondément ancrés dans la colle vous pouvez simplement garnir les joints en les laissant en place.

Laissez également un espace suffisant pour un joint entre les carreaux et les parois ainsi que sur les joints de dilatation de la chape et ceux des passages d’une pièce à une autre ou d’un revêtement. Les rails pour carrelage (profils d’angle et de finition) assurent une finition nette et propre et peuvent être également des éléments décoratifs intéressants. Laissez-vous inspirer!

Couper des carreaux latéraux à l’aide d’une carrelette et une pince perroquet.

Étape 6 - Couper les carreaux latéraux

Pour la découpe des carreaux vous aurez besoin d’un outil spécial. Vous obtiendrez des résultats impeccables avec une carrelette. Il suffira de faire une rayure avec la roulette de la carrelette sur la face glacée du carreau sur lequel vous aurez préalablement tracé le trait de découpe. Ensuite placez la partie mobile de l’outil en bout de course et vous appuyez. Vous obtenez ainsi une coupe nette.
Pour faire une découpe arrondie, par exemple pour poser votre carrelage autour des conduites vous pouvez utiliser une pince perroquet et effectuer la découpe morceau par morceau. Pour les trous circulaires utilisez une scie à trépan.

Bricoleuse garnit des joints entre des carreaux.

Étape 7 - Garnissage des joints

Pour garnir les joints il faudra utiliser un mortier à joints compatible avec la colle. Si vous avez utilisé une colle flexible il faudra alors utiliser également un mortier à joints flexible.
Avant de procéder au garnissage des joints attendez que la colle soit complètement sèche (prévoyez au moins 24 heures de temps de séchage et consultez les indications du fabricant). Éliminer ensuite tous les restes de colle qui peuvent se trouver dans l’interstice. Grattez proprement les bords et les coins des carreaux avec une cale en bois. Cette opération terminée, vous pourrez préparer le mortier. Mélangez la poudre avec une quantité d’eau suffisante pour obtenir une pâte onctueuse, lisse et pas trop épaisse (consultez les indications du fabricant). Versez généreusement ensuite le mélange par parcelles d’env. 1 m2 sur le carrelage. Étalez régulièrement avec une raclette en caoutchouc et veillez à ce que les interstices soient saturés. Retirez le surplus le mortier avec la raclette ou une spatule. Pour effectuer ce travail il est impératif de porter des gants de protection en caoutchouc pour éviter tout risque de brûlure de la peau.

Des carrelages sont nettoyés avec une éponge après la pose.

Étape 8 - Nettoyer le carrelage après la pose

Avant de procéder au nettoyage du carrelage attendez que le mortier de jointoiement soit sec et mat. Consultez et suivez scrupuleusement les indications du fabricant.
Pour le premier nettoyage superficiel du carrelage utilisez une éponge humide. Veillez à ne pas trop mouiller pour ne pas diluer le mortier. Polissez ensuite avec un chiffon sec. Si un voile gris subsiste vous devrez utiliser un décapant de voile de ciment mais il faudra impérativement attendre au moins 2 semaines avant de l’appliquer.

Bricoleur étanchéifie des joints périphériques aux carrelages.

Étape 9 - Étanchéifier les joints périphériques

Les espaces entre le carrelage et les parois ne doivent pas être comblés avec du mortier à joints mais avec une masse élastique permanente – généralement du mastic silicone. Pour les carrelages en marbre ou en pierre naturelle il faudra utiliser un mastic silicone spécial assorti à ce matériau.

Commencez par coller des bandes de ruban adhésif sur le bord des espaces, éliminez les restes de colle. Pour les surfaces très poreuses il est recommandé d’appliquer une couche de fond. Pressez ensuite régulièrement la masse dans les interstices à l’aide d’un pistolet à cartouche. Au bout de quelques minutes (voir les indications du fabricant) vous pouvez éliminer le superflu et lisser le joint à l’aide d’un lisse-joint.

Pour faciliter le travail vous pouvez tremper votre lisse-joint dans de l’eau dans laquelle vous aurez ajouté du produit vaisselle. Pour terminer retirez les bandes de ruban adhésif en tirant en diagonale.

Liste du matériel

  • Carreaux de sol
  • Masse égalisante autolissante
  • Enduit
  • Couche de fond/adhésive
  • Joint d‘étanchéité
  • Colle pour carrelage
  • Croisillons ou cales
  • Mortier à joints
  • Mastic silicone
  • Bande de ruban adhésif
  • Décapant de voile de ciment

Liste des outils

  • Spatule
  • Rouleau
  • Perceuse (avec mélangeur et mèche à couronne)
  • Auge à mortier
  • Raclette en caoutchouc
  • Cordeau
  • Truelle
  • Spature dentée
  • Mètre
  • Carrelette, pince perroquet
  • Pince emporte-pièce de carreleur
  • Règle de maçon
  • Maillet en caoutchouc
  • Taloche de nettoyage
  • Éponge
  • Pistolet à cartouche
  • Raclette à joint
  • Lisseur de joint
  • Éponge et chiffons

OBI Bau- und Heimwerkermärkte Systemzentrale (Schweiz) GmbH s’efforce dêtre précis jusque dans les détails mais décline toute responsabilité en cas d’utilisation erronée et de montage non conforme aux instructions indiquées. En réalisant vos projets veillez à votre sécurité personnelle en utilisant si nécessaire un équipement de protection. Les travaux électrotechniques doivent être effectués exclusivement par une personne qualifiée. Ne réalisez aucun travail si vous n’êtes pas expérimenté en la matière.

Vers le haut